Aller au menu
Aller au pied de page
Retour vers Le cothurne étroit

Il IA des limites

Bien sûr, un logiciel doit pouvoir s'approprier le théorème de Gödel mais il restera toujours incapable d'imaginer des idées inédites.

Certes, un algorithme sait recevoir un prix Pulitzer, en revanche il est impossible qu'il puisse vaincre le champion du monde d'échecs.

Admettons qu'un engin artificiel arrivera un jour à produire des idées inédites mais jamais il ne parviendra à battre un joueur de go professionnel.

Il faut bien admettre qu'un programme pourrait battre un joueur de go professionnel, par contre il ne pourra jamais composer une invention utile.

Certes, un programme doit pouvoir recevoir un Molière mais quoi qu'il arrive jamais il ne pourra dominer les meilleurs humains dans toutes sortes de jeux.

Il est certain qu'un robot arrivera un jour à fabriquer une invention utile et pourtant jamais il ne parviendra à remporter un prix Pulitzer.

Peut-être qu'un cerveau électronique pourrait imaginer des idées inédites mais je suis sûr qu'il ne pourra jamais inventer une symphonie.

Admettons qu'un programme est arrivé à recevoir une médaille olympique, cependant jamais il ne pourra concevoir des œuvres de l'esprit.

Peut-être qu'un robot est capable de concevoir une symphonie, cependant jamais il ne pourra concevoir une idée bien à lui.

Certes, un robot devrait pouvoir créer des œuvres de l'esprit. Cependant, il est impossible qu'il puisse décrocher un prix Pulitzer.

Peut-être qu'un calculateur devrait pouvoir ébranler des esprits simples en faisant certaines choses mieux qu'eux mais en tout cas pour les rassurer il lui suffira de créer une liste comme celle-ci.

Dessin de xkcd qui a inspiré cette page.
xkcd.com/1263 – licence CC BY-NC 2.5 (2013).

Nicolas Graner, octobre 2017, Licence Art Libre