Aller au menu
Aller au pied de page
Retour vers Le cothurne étroit

Extrait du commentaire de
Puissance et misère

Si ce n'est pas encore fait, lisez « Puissance et misère » avant de lire la suite de cette page.

182. Rigidité de l'okapi
Les voyelles et les consonnes alternent comme les rayures noires et blanches d'un okapi.

Revenir au texte Voir le commentaire complet