Aller au menu
Aller au pied de page
Retour vers Le cothurne étroit

Extrait du commentaire de
Puissance et misère

Si ce n'est pas encore fait, lisez « Puissance et misère » avant de lire la suite de cette page.

209. Anacyclique
En retournant ce texte pour le lire de la dernière lettre à la première, et en modifiant légèrement la ponctuation et les accents, on obtient la phrase suivante : « Les bons cas (émir snob, super star), on adore les amuser et les épater. Et un rat salace, un animal rosse ? Sévir ! Casser ! En taule ! Un arrêt trop léger serait nier son tort ».

Revenir au texte Voir le commentaire complet