Aller au menu
Aller au pied de page
Retour vers Avatars de Nerval

Avatars de Nerval

Bestiaire 5

Jean-Louis Bétant

Précédent : Bestiaire 4 Un avatar au hasard Suivant : Bestiaire 6

El Desdicorbo

Je suis Prince des freux, le veuf, l'inconsolé
Tel un croquemitaine sur des tours démolies
Ma seule corneille est morte et mon cœur désolé
Porte le Soleil noir de la Mélancolie.

En ce rude dimanche, toi qui l'as canardée
Rends-moi les mille instants où planait mon amie,
Le vol qui plaisait tant à ma sœur désolée
Et la plume où le bleu au noir de geai s'allie.

Est-ce Paris ou campagne ? Chiendent ou bien mouron ?
Mon bec est jaune encore du baiser de ma Reine
J'ai cessé de courir, ah ! queue j'ai tant de peine...

Je vais plus m'exercer à imiter Biron :
Modulant tour à tour sur la lyre d'Orphée
Les croâs du corbeau et les cris de l'orfraie.

Geai Rare


Ce sonnet contient les dix mots sélectionnés pour l'opération « Dis-moi dix mots »en 2002-2003. Ces mots sont tirés de titres d'œuvres de Raymond Queneau, dont on célèbre en 2003 le centenaire : dimanche, vol, campagne, exercer, bleu, chiendent, rude, mille, instant, courir.


© Jean-Louis Bétant – 2003