Aller au menu
Aller au pied de page
Retour vers Avatars de Nerval

Avatars de Nerval

Beau présent initial

Raphaëlle Muller

Précédent : Beau présent 3 Un avatar au hasard Suivant : Beckettien

Chaos d'île

On le sait dépressif — ô deuil inconsolé ! —
L'infortuné seigneur à l'assise évanouie :
Son Étoile décline, et son luth constellé
Supporte le Soleil obscur de l'Apathie.

Dans l'ombre du Caveau, l'ayant apprivoisé,
Donne-lui comme avant l'azur de l'Italie,
Le lys : il convenait à son cœur désolé,
Et le lit où l'ardeur au sentiment s'allie.

Est-ce Amour, Apollon ?... Lusignan ou Hatton ?
Son âme se souvient des lèvres souveraines ;
Il songeait dans cet antre aux secrets des sirènes...

Il a souvent suivi le cours de l'Achéron :
Les cordes délivrant sur la lyre d'Orphée
Les soupirs de la Sainte et les doux cris d'Astrée.


Tous les mots commencent par l'une des lettres de El Desdichado (A, C, D, E, H, I, L, O, S). Le titre contient une fois chacune de ces neuf lettres.


© Raphaëlle Muller – 2018