Aller au menu
Aller au pied de page
Retour vers Avatars de Nerval

Avatars de Nerval

Inflation

Gilles Esposito-Farèse

Précédent : Inéligible Un avatar au hasard Suivant : Informatique

Los Desafortdosatres

Le Deuble

Je suis l'inopportdeux, — l'ahuite cafartrois,
Dix-septar bortroilais à la tour onzloquée :
Huit étoile onzparaît, — et mon septre hitrois
Porte la noirseptante Onzphorie évoquée.

Dans l'obscurseptement, défdeux qui m'aitroiras,
Cètrois-moi quatorzor et déquatre en Septile,
Le parfdeux du narsept qui sédne fant mes bras,
Et sur le bdouzaï, vingt et un qui s'onzetille.

Suis-je Chrétien trois Quatre ?... Émile un, Laonzla ?
Mon front brdouze d'artroir au baiser de douzelle ;
Je rêve un huitacé que la condneufe cèle...

Trois fois vingt et unqueur, je fneufe à l'au-troislà :
Sissopant les onzcours inseptants, au Pont Dice,
De la cinquinette et la mystificinquice.

Gérard Labrdeuzie


Le sonnet a d'abord été réécrit pour faire apparaître phonétiquement le plus possible de noms de nombres. Chaque nombre a ensuite été augmenté d'une unité. Par exemple, le premier vers doit se comprendre comme : « Je suis l'inopportun, — l'ascète cafardeux ». Ce procédé a été utilisé en anglais par l'humoriste musicien dano-américain Victor Borge (1909-2000).


© Gilles Esposito-Farèse – 2019