Aller au menu
Aller au pied de page
Retour vers Avatars de Nerval

Avatars de Nerval

Lipophone en N

Gilles Esposito-Farèse

Précédent : Liponom Un avatar au hasard Suivant : Lipoverbe

Odio amordazado

Détestation silencieuse

J'avance endolori, — sans conjoint, — strangulé,
Antan prince aquitain d'enceinte ensevelie :
Mon grand destin s'éteint, — mon banjo constellé
Peint un monde charbon d'encre en Mélancolie.

Enterrés dans un fond, gens m'ayant consolé,
Rendez donc l'océan, l'immense Mongolie,
L'ancolie ombrant tant mon penchant enjôlé,
Cependant qu'un sarment l'églantier concilie.

S'inspirer d'Apollon, Cupidon ?... D'un Biron ?
Mon front prend honte encore envers l'ardente infante,
Songeant dans l'antre enfoui qu'un blanc lamantin hante...

Sachant franchir vainqueur maint courant d'Achéron,
Jouons en l'instrument d'un chantre qu'intéresse
Tantôt plainte d'un saint, tantôt d'enchanteresse.

Germain Lebrun


Chaque mot (non élidé) contient au moins une lettre N, mais on n'entend jamais le son [n]. Le titre, qui ne contient pas de N, signifie « Haine bâillonnée ».


© Gilles Esposito-Farèse – 2018