Aller au menu
Aller au pied de page
Retour vers Le cothurne étroit

La bibliothèque d'alexandrins

Les vraies prisons n'avouaient ni des chefs ni les chiennes
Une phrase ou un goût, l'eau puis un désespoir
Suivant des clefs des chairs, elles les appartiennent

La clef étouffera quand l'animal emmène
Sa cour complète admet des toiles ou les parts
Les vraies prisons n'avouaient ni des chefs ni les chiennes

Attention, les chevaux ! hourra ! tu te ramènes
Le blanc cou serrera soit le chien soit un noir
Suivant des clefs des chairs, elles les appartiennent

Les besoins arrivaient près de quatorze scènes
Des forces, qui brisaient, conviennent chez l'espoir
Les vraies prisons n'avouaient ni des chefs ni les chiennes

Des francs appartiendront jusqu'à l'envie certaine
Une grotte emploiera tes impossibles arts
Suivant des clefs des chairs, elles les appartiennent

Un amerloque crut les coques puis des peines
Des valeurs attiraient le fidèle hasard
Les vraies prisons n'avouaient ni des chefs ni les chiennes
Suivant des clefs des chairs, elles les appartiennent


Choisissez un schéma
















Nicolas Graner, juin 2014, Licence Art Libre