Aller au menu
Aller au pied de page
Retour vers Avatars de Nerval

Acrostiches internes multiples

El Desdichado

Le Déshérité

                           Je suis le ténébreux, - l|E| veuf, - l'inconsolé,
                 Le prince d'Aquitaine à la tour abo|L|ie :
                                                 Ma |D|estinée est morte, - et mon luth constellé
                                             Porte l|E| soleil noir d'une Mélancolie.
                                                 Dan|S| la nuit du tombeau, toi qui m'as consolé,
                  Rends-moi le Pausilippe et la mer |D|'Italie,
                                         La fleur qu|I| plaisait tant à mon coeur désolé,
                                      La treille  |C|e bon pampre à la rose s'y lie.
                                  Suis-je Amour ou P|H|ébus ?... Lusignan, de Biron ?
            Mon front voit rouge encor d'un baiser p|A|r la reine ;
                                          J'ai rêvé |D|ans la grotte  nage la sirène...
                                      Et j'ai deux f|O|is vainqueur traversé l'Achéron :
                         Modulant tour à tour sur la| |lyre d'Orphée
                Les soupirs de la sainte et les cris| |de la fée.

Gilles Esposito-Farèse d'après Gérard de Nerval


Chaque mot de ce sonnet peut être reconstitué verticalement, en acrostiche interne, par un décalage approprié des vers. Pour vous en convaincre, cliquez sur n'importe quel mot (y compris dans le titre et la signature) et vous le verrez apparaître en colonne.

Si votre navigateur web le permet, voyez plutôt cette autre version animée en JavaScript.


© Gilles Esposito-Farèse & Nicolas Graner – 2020