Aller au menu
Aller au pied de page
Retour vers Avatars de Nerval

Avatars de Nerval

Fantaisiste

Nicolas Graner

Précédent : Faire-part Un avatar au hasard Suivant : Fatrasie

Voir aussi :
Chimère
Épitaphe

Fantaisdichado

Il est un air pour qui je donnerais
Le ténébreux à la tour abolie,
Un soleil noir, une mélancolie,
Qui pour moi seul a des charmes secrets !

Or, chaque fois que je viens à l'entendre,
Dans le tombeau il vient me consoler.
C'est sous Louis treize ; et je crois voir s'étendre
La fleur qui plut à mon cœur désolé.

Puis un château de brique à coins de pierre
Rougi encor du baiser de la reine,
Ceint de grands parcs, avec une rivière
Et une grotte où nage la sirène.

Puis une dame, à sa haute fenêtre,
Chante à son tour sur la lyre d'Orphée
Que, dans une autre existence peut-être,
En sainte elle a subi des voix de fées.


Un vers sur deux est tiré de Fantaisie, de Gérard de Nerval. L'autre est dérivé de El Desdichado.


Nicolas Graner, 2001, Licence Art Libre

Menu de navigation

Pied de page

Contacter l'auteurFAQ

Cette page http://graner.name/nicolas/desdi/fant respecte les standards XHTML 1.0 strict et CSS 3.
Dernière modification le 20/09/2013.