Aller au menu
Aller au pied de page
Retour vers Avatars de Nerval

Avatars de Nerval

Décomposé 3

Gilles Esposito-Farèse

Précédent : Décomposé 2 Un avatar au hasard Suivant : Dégradé

Voir aussi :
Décomposé
Décomposé 2
Déséquilibré
Dissyllabes
Hexasyllabes
Monosyllabes
Reichien
Tétrasyllabes
Trisyllabes

El Descompuesto II

Le Décomposé

L'enténébré, — l'inconsolé je suis,
L'aristocrate en lamentable ruine :
Mon luth est mort, enveloppé de nuits
Et du trou noir de l'automnale bruine.

Consolateur, si je m'autodétruis,
Restituez le mont, la mer qui mine
Mon cœur si lourd, le bon millepertuis
Et la treille où sans fin la fleur se vine.

Ai-je un caparaçon d'aluminium ?
Mon front érubescent d'un flirt de reine
Voit l'excavation même où nage un renne...

Je triompherai du Pandémonium
Où j'imiterai l'angélique sage
Qui souffle et d'impétueux cris du mage.


Les 14 vers illustrent toutes les façons de composer un vers de 10 syllabes avec des mots de 1 ou 4 syllabes uniquement. Certaines compositions permettent de respecter la césure classique en 4+6 syllabes, d'autres appellent une césure en 6+4 (italienne) ou 5+5 (taratantara). Les décompositions sont les suivantes, avec l'indication des points de césure :
4 / 4 1 1
4 / 1 4 1
1 1 1 1 / 4 1 1
1 1 1 1 / 1 4 1

4 / 1 1 4
4 / 1 1 / 1 1 1 1
1 1 1 1 / 1 1 / 4
1 1 1 1 1 1 / 1 1 1 1

1 1 4 / 4
1 1 4 / 1 1 1 1
1 4 1 / 1 1 1 1

1 4 / 1 4
1 4 / 4 1
1 1 / 1 4 1 1 1


© Gilles Esposito-Farèse – 2021