Aller au menu
Aller au pied de page
Retour vers Avatars de Nerval

Avatars de Nerval

Dissociation

Gilles Esposito-Farèse & Collectif

Précédent : Disparition Un avatar au hasard Suivant : Dissyllabes

Voir aussi :
Dilution
Pot-pourri

El Disociado

Le Dissocié

Je penche sombre anathématisé,
Restons l'infant de Portugal,
L'étoile qui blessait son orteil enchanté
Et la trouille et le chancre, au dollar vert sali.

Suis-je comme Sirius ? Sans hélium profond ?
Car je rayonne en rouge et or à l'approche un revenant dont le sang coagule.

J'implore :
« Rendez-moi l'Etna, puis l'azur de l'Italie,
Ce cacao rieur, cure à cœur acéré,
Ou sa saulaie où l'ale au soûl lilas s'allie.

Suis-je Amour furibond ?... ou fauté-je Biron ?
Haute est ma perdition du baiser de la reine;
j'ai rêvé dans la grotte plein de mélancolie.

Dans la Nuits (89) Doux (08) Tromborn (57) toi qui Mâcon (71) Sollers (77)
Rends-moi ça, une treille où le mammre à la rore r'allie.

Renais-je Cervantes ? Pedro de Calderón ?
Incarnat fut mon front est rouge encor des bises de la reine ;
J'ai rêvé dans la grotte aux sirènes du Trianon où il passe le plus désespéré que je vous prie ?
— Un coin ténébreux


Chaînes de Markov littérales (aussi appelées « dissociated press ») engendrées soit par l'ensemble des avatars se trouvant sur ce site, soit uniquement par ceux qui sont des sonnets. Un nouveau texte est engendré chaque fois que l'on réaffiche cette page.


© Gilles Esposito-Farèse & Collectif – 2013