Aller au menu
Aller au pied de page
Retour vers Avatars de Nerval

Avatars de Nerval

Diabolique

Gilles Esposito-Farèse

Précédent : Devoir Un avatar au hasard Suivant : Dilatation

Voir aussi :
Anagramme
Anagramme versifiée
Anagrammes
Couples anagrammatiques
Couples anagrammatiques 2
Dorien
Haïkus anagrammes
Morale élémentaire anagrammatique
Soixante-huitard

El Diabólico

Ride un prince asservi, — périt l'art désolé,
Lent, — seule épave dans structure démolie ;
L'ocre cithare dort, — et ver fort constellé
Invite un astre, lèvre arpentant la Folie.

Par l'orient enfiévré, l'esprit m'a consolé,
Renverra tout avec l'est tannant d'Italie ;
Cette fleur le dressa sur ce ventre isolé,
Prêt : de l'hiver perdu s'étourdit l'ancolie.

Te prétendre Flirt ?... Truc de l'Éros palatin ?
S'il a vu nulle tête à ce transport de reine,
Il perçut, put trop tard déceler la sirène...

Mi-pédestre, il a cru supplanter le destin,
Réactiver violons, ce rafteur, tel Orphée :
Va lors un cri de troll et de sainte corvée.


Rémi Schulz a construit le carré de lettres suivant :

CROISERENVRAILESMAINSPOETEDULEVANT
SENTIRLEPIEDTRAPUDESLECTEURSDUREEL
TENTERLEFLOTCARRELOPINIATREVANTANT
CESTLORDREECHOVOTIFALETREUNIVERSEL

Outre qu'il peut se lire ligne par ligne comme un quatrain d'alexandrins, ce carré possède des propriétés arithmétiques. Si on inscrit dans chaque case le nombre de ses lettres, on obtien un carré « diabolique » : la somme de chaque ligne, colonne, diagonale, diagonale brisée, et de nombreux carrés de 4 cases vaut 34. Si on inscrit à la place la gématrie des lettres dans chaque case (A = 1, B = 2, C = 3, etc.) ces mêmes groupes de 4 cases ont pour somme 408. On trouvera des explications détaillées sur le site de Rémi Schulz.

Ici, chaque vers est obtenu en réarrangeant les lettres de 4 cases formant un carré. Une conséquence est que chaque vers compte 34 lettres et une gématrie de 408.


© Gilles Esposito-Farèse – 2019

Menu de navigation

Pied de page

Contacter l'auteurFAQ

Cette page http://graner.name/nicolas/desdi/diab respecte les standards XHTML 1.0 strict et CSS 3.
Dernière modification le 27/03/2020.