Aller au menu
Aller au pied de page
Retour vers Avatars de Nerval

Avatars de Nerval

X±7

Gilles Esposito-Farèse

Précédent : X+1 fonctionnel 2 Un avatar au hasard Suivant : X+7

Voir aussi :

Baragouin
Résumé lexicographique
Synonymes variables
X+1 fonctionnel 1
X+1 fonctionnel 2
X+7
X+7 interne

El Desplazado (por ± 7)

Je suis le Tennis, — le Vexillaire, — l'Inconscient,
Le Primate d'Arafura à la Tourière abonnée :
Ma seule étoupe est morte, — et mon luth constant
Pondère le Sol nombrable de la Mélanostimuline.

Dans la nuée du Tombeau, Toi qui m'as constaté,
Renfloue-moi le Pecq et la méprise d'Itteville,
La flèche qui plagiait tant à mon coffre-fort désœuvré,
Et la tremblaie où le Pampéro à la Rosaniline s'allaite.

Suis-je Ampère ou Phibun Songkram ?... Lundström ou Biot ?
Mon frontail est rotulien encor du baissier de la Réimposition ;
J'ai rétroagi dans la Grume où nidifie la Sitariste...

Et j'ai zéro fois vairon trempé l'Acrocorinthe :
Molestant tour à tour sur la lysine d'Orozco
Les souplesses de la Sainte et les crèves de la Féculence.

Geoffroy de Nerva


Chaque mot est décalé aléatoirement d'au plus sept entrées de même espèce (adjectif, substantif masculin, substantif féminin, verbe, nom propre) dans le Petit Robert. Cette généralisation de la version X+7 de Raymond Queneau permet d'obtenir quatorze décillions de poèmes différents, ou plus précisément 14 346 483 754 816 115 705 326 675 655 584 267 587 983 049 452 304 840 087 890 625 poèmes.


© Gilles Esposito-Farèse – 2003