Aller au menu
Aller au pied de page
Retour vers Avatars de Nerval

Avatars de Nerval

X±7

Gilles Esposito-Farèse

Précédent : X+1 fonctionnel 2 Un avatar au hasard Suivant : X+7

Voir aussi :
Baragouin
Débile
Résumé lexicographique
Synonymes variables
X+1 fonctionnel 1
X+1 fonctionnel 2
X+7
X+7 interne

El Desplazado (por ± 7)

Je suis le Tendre, — le Vexatoire, — l'Inconséquent,
Le Principat d'Arabie à la Touffe aboutée :
Ma seule étole est morte, — et mon lusitanien consommé
Possède le Sol nodulaire de la Mélatonine.

Dans la nuisette du Tomawak, Toi qui m'as consenti,
Rencarde-moi le Pausilippe et la merci d'Istres,
La fléole qui plaquait tant à mon coffre-fort désireux,
Et la traverse où le Paludologue à la Rosace s'allie.

Suis-je Amoghavarsa ou Phags-pa ?... Lu Thaï ou Biron ?
Mon froncis est rougeoyant encor du baissier de la Reinette ;
J'ai rétroagi dans la Grue où murmure la Sismothérapie...

Et j'ai sept fois vaincu transvasé l'Aconcagua :
Moirant tour à tour sur la maboule d'Ormonde
Les soupières de la Saillie et les crevés de la Fédération.

Georges de Nerva


Chaque mot est décalé aléatoirement d'au plus sept entrées de même espèce (adjectif, substantif masculin, substantif féminin, verbe, nom propre) dans le Petit Robert. Cette généralisation de la version X+7 de Raymond Queneau permet d'obtenir quatorze décillions de poèmes différents, ou plus précisément 14 346 483 754 816 115 705 326 675 655 584 267 587 983 049 452 304 840 087 890 625 poèmes.


© Gilles Esposito-Farèse – 2003