Aller au menu
Aller au pied de page
Retour vers Avatars de Nerval

Avatars de Nerval

SOS

Bernard Maréchal

Précédent : Sophismes Un avatar au hasard Suivant : SOS lipo

El desbebido

Je suis le noirci, chagrin, pleurant sans mes clefs,
Le roi du banquet, toujours couché sous le lit,
J'ai bu des flacons brillants, chanté dans les blés,
Et ma lampe était pâlie, éteinte à la nuit.

Et tout noir, crevé, saoulé, roulais comme un dé
Près d'un fût, rendant ouzo, bianco, et la vie
Dans mon sang coulait, plaisir corsé, via le chai
Où la vigne amie abreuve enfin sans la lie.

Suis-je saoul ? Ivre, parti, poivré, ou bien rond ?
Ma gorge est sèche, gosier rance : de la laine !
Mon rêve a plongé, caveau sinistre, et ma Cène

A deux fois rendu tripes, boyaux, et mon front
Blême et creux résonne, atone, inerte, et je bée.
À ce prix, boire devient pénible à la fée.

Chai rare de cristal


Chaque vers est composé de trois mots d'une syllabe, trois mots de deux syllabes et trois mots d'une syllabe, une structure qui rappelle celle du SOS dans le code Morse ( · · · – – – · · · ). Ce sonnet est donc un sosnet. On trouvera un peu plus d'explications sur la page de commentaires associée au premier sosnet : Sans appel.


© Bernard Maréchal – 2016