Aller au menu
Aller au pied de page
Retour vers Avatars de Nerval

Avatars de Nerval

Double acrotéleuton

Léopold Julia

Précédent : Dorien Un avatar au hasard Suivant : Doublons

Voir aussi :
Acrosémantiche
Acrostiche
Acrostiche diagonal
Acrostiche double
Acrostiche final
Acrostiche interne
Acrostiche morse
Acrostiche par mots
Acrostiche phonétique
Acrostiches internes multiples
Palindromes alternés

En deuil, je suis l'austèrE, –En pleurs, –l'inconsolÉ,
Le prince aquitain seuL Luttant pour son casteL :
Défunt astre qu'on perD, –Danse autant qu'il te sieD
Écoute mon luth tristE Et sa langueur cruellE.

Sur ces stèles noircieS, Sèche mes pleurs aigriS,
Donne-moi l'éclat blonD De la mer qui s'étenD,
Italien parfum vraI Issu d'un cœur meurtrI,
Cep entouré de blanC Ceint de roses au flanC.

Humble sphinx de GizeH ?... Hésitant : Seth ou PtaH ?
Aucune autre apsarA Ainsi ne m'embrassA ;
Dormant, je nage au fonD D'un gouffre où l'air est chauD...

Ô El DesdichadO, Orphée suit mon credO :
En modulant en bouclE En une ode infernalE
Le saint soupir morteL, La fée au cri fataL.

Dans chaque vers, la première et la dernière lettre des deux hémistiches sont toutes quatre identiques. Lues verticalement, elles forment en quadruple acrostiche les mots El Desdichado El.


© Léopold Julia – 2021