Aller au menu
Aller au pied de page
Retour vers Le cothurne étroit

Présages de la vie

Sur quatre pieds
Bébé découvre.
Le monde s'ouvre,
Il doit l'épier.

L'enfant marchant sur ses deux jambes
Gagne un peu plus de liberté.
Il n'a de cesse d'explorer
Et pousse la frontière à s'étendre.

Plus tard il se révolte, conspue la société et éructe au nom du peuple.
Puis sa vindicte s'essouffle, son échine se fait souple,
On dit de lui qu'il s'est enfin rangé.

Il reste ainsi jusqu'au soir de sa vie.
Alors, comme un bâton soutient son corps âgé,
De rigoureuses lois il retrouve l'envie.


Voir le commentaire

Nicolas Graner, mai 2018, Licence Art Libre

Menu de navigation

Pied de page

Contacter l'auteurFAQ

Cette page http://graner.name/nicolas/OULIPO/presages.html respecte les standards XHTML 1.0 strict et CSS 3.
Dernière modification le 16/08/2020.